12 décembre 2007

Ilyc

Voici quelques morceaux composés à l'aide de Cubase et de l'instrument VST Edirol Orchestral. Je les ai fait il y a 3 ans, il me semble, voir un peu plus. Mais je les aime toujours bien.
Merci à mon hébergeur, au passage :p

http://matthieu.barbier.free.fr/Cihan/musiques/ilyc1.mp3

Voici le premier. C'est sans doute le plus "fini". A l'origine, le but était de m'amuser à faire un truc dans le style de Steve Reich, compositeur contemporain américain, mais finalement à part le côté répétitif ça n'y ressemble pas beaucoup. Avec le recul, je trouve ce morceau beaucoup trop grandiloquent, mais bon, c'est aussi ce qui peut plaire. Attendez-vous à des grands coups de gong et à des procédés peu subtils. J'ai quand même utilisé quelques procédés de Reich par-ci par-là, mais c'est anecdotique. L'instrumentation est par contre très inspirée par le compositeur, même si la qualité moyenne du VST et de mes harmonies n'en rendent pas le même effet.

http://matthieu.barbier.free.fr/Cihan/musiques/ilyc2.mp3

Le second, que l'on peut considérer soit comme inachevé, soit comme faisant partie d'un tout, à ne pas écouter seul. Personnellement, il ne m'évoque pas grand chose, mais apparement il plait à pas mal de gens. J'aime bien la petite explosion finale, tout de même.

http://matthieu.barbier.free.fr/Cihan/musiques/ilyc3.mp3

Voilà le troisième, de loin mon préféré. Il part d'un très long état statique de base, assez froid et systématique (inspiré par les premières oeuvres de Reich, même si ici le décalage progressif des motifs se fait sans dephasing intermédiaire). Puis, par le fruit du hasard (une erreur de ma part si je me souviens bien), quelque chose est apparu, qui m'a vraiment plu. ça se passe à 4min50. Je trouve que cette réépparition du piano fait du bien, et transforme le morceau froid en quelque chose de très humain, et assez euphorique. A partir de là, j'ai monté le reste avec un sentiment assez grisant. La fin peut rappeller Ilyc 1 pour la grandiloquence, mais je la trouve plus justifiée.
Dommage pour le final, par contre. C'est en fait une fin subite, dûe à une absence totale d'idées pour la suite. Un jour peut-être je continuerai mon morceau. Il faudrait pour cela que retrouve la version pour Mac d'Edirol Orchestral (rachetée par Roland, depuis, me semble-t-il), et je n'ai pas encore réussi.

Au fait, pourquoi le nom "Ilyc" ? Haha, bonne question...
Autre question : quel rapport entre les 3 ? Pas grand chose, en fait. Si ce n'est les instruments, le mode, le côté répétitif et le VST utilisé. Il ne faut pas chercher de rapport entre les motifs, en tout cas.

Bref, voilà pour le premier post dans cette section créations. I hope you'll like it.

A la prochaine :p

Posté par Esumenroc à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ilyc

Nouveau commentaire